Derniers Articles

Sur la route du Trassibérien en vidéo Près de quatre ans se sont écoulés depuis ce voyage. Hallucinant. Depuis tout ce temps, avec Marylou, on peut apprécier de visionner notre périple à l'aide d'une compilation d'une heure et demi des séquences que j'avais filmé. Je suis heureux aujourd'hui... Lire la suite

Ce n'est qu'un au revoir... On se réveille tôt. On s'habille rapidement. On prend un dernier petit déjeuner au Starbucks. On marche durant 20 minutes jusqu'à la la navette aéroport faute de taxis assaillis en ce Lundi matin. On arrive à l'aéroport. On monte dans l'avion. Pékin... Lire la suite

L'heure du bilan... Notre dernier jour, le retour en France... Que c'est étrange de se dire que l'aventure se fini maintenant. Durant nos heures de voyages entre Pékin et Moscou, personnellement, ce n'est pas encore pour moi « l'heure du bilan ». Trop captivée par... Lire la suite

L'aventure continue... Zou ! 4H30 du matin, le réveil sonne ! Eh non, le soleil n'est pas tout a fait levé... 5h... Non plus ! « Marylou Marylou ! Regarde ! » Ah oui, en fait le soleil est levé ! Et c'est beau ! Il doit être autour de 5h30 ! Je passe ma tête à l'extérieur... Lire la suite

Nous sommes visibles depuis l'espace ! Le réveil sonne. Une fois. Deux fois. Ah voilà, cette fois c'est la bonne ! En effet, nous avons un réveil très tôt pour voir le lever du soleil. Je sors de la tente et ai la chance d'assister à un spectacle extraordinaire où un soleil rougeoyant beigne... Lire la suite

Description de votre image

Visas

Papiers indispensables pour visiter la plupart des pays du monde, les visas peuvent se révéler très simples à obtenir tout comme être une véritable lourdeur administrative. Malheureusement, pour le Transmongolien, on tombe dans la deuxième catégorie. Si la Mongolie ne pose pas de problèmes particuliers, la Russie et la Chine conservent de hautes exigences du fait du caractaire autoritaire du régime de ces pays (majoritairement hérité de l’URSS pour la Russie).

Si nous avons la chance d’avoir un consulat chinois à Lyon, nous avons dû passer par le très sérieux action-visas pour obtenir les deux autres.

 Nous allons voir tour à tour en détail la procédure pour les différents visas touristiques. 

 

 

 C’est définitivement le pire à obtenir. On peut dire que si vous avez réussi à l’avoir vous serez rodés pour celui de la Chine tandis que le visa de la Mongolie sera un jeu d’enfant. C’est pourquoi, il est conseillé de démarrer les démarches au minimum un mois avant le départ afin de se laisser une marge de précaution. Par exemple pour nous, le Consulat russe de Paris a fermé pour des raisons inexpliquées durant un mois et ce un mois avant le voyage. Du coup, il y avait tellement de demandes lorsqu’il a réouvert que la procédure normale était de 5 semaines tandis que la procédure d’urgence de 15 jours ouvrés (en théorie car nous on l’a obtenu en 5 jours ouvrés).  De plus faites attention ! le visa touristique russe, à l’instar du chinois et mongolen’est utilisable que dans les 3 mois qui suivent son obtention ! Il permet de rester jusqu’à 30 jours en Russie à partir de la date d’entrée dans le pays, ce qui est suffisant pour notre voyage, mais si vous prévoyez un voyage plus long, pensez au visa d’affaires tandis que si votre voyage est inférieur à 10 jours pensez au visa de transit qui est bien plus aisé à obtenir. Pour le prix de traitement des visas, il vous en coûtera 35€ si vous vous déplacez directement au Consulat russe à Paris et que vous pouvez vous permettre d’attendre qu’il vous soit livré entre le 4e et le 10e jour ouvrable. Si vous passez par une agence, ce prix de traitement peut grimper jusqu’à 70€.

En ce qui concerne les pièces à fournir pour constituer le dossier :

- une invitation (voucher) : Elle confirme votre hébergement dans le pays. Si vous comptez rester plus de 15 jours en Russie, il vous sera également indispensable de joindre votre programme détaillé. Pas de panique, si vous ne savez pas dans le détail quel sera votre programme (comme beaucoup de monde dont nous), ne vous inquiétez pas, il est courant voire indispensable de se le faire falsifier.  Pour obtenir l’invitation, il vous faut demander à vos hotels/auberges de jeunesse de vous en fournir une (c’est en général gratuit) qui atteste que vous logez bien chez eux et que vous avez bien tout réglé. Ensuite, si vous avez besoin d’un programme détaillé, moyennant quelques dizaines d’euros, ils vous trafiqueront un parcours détaillé pour l’ensemble de votre voyage, quand bien même vous ne logerez chez eux qu’une partie seulement du voyage. Si vous comptez dormir chez l’habitant, il peut éventuellement vous fournir une invitation, mais il est nécessaire plusieurs démarches de son côté, en plus de frais plus importants lors de l’enregistrement en Russie (point évoqué plus bas) et d’un envoi très long, ce qui explique que c’est souvent dissuasif. Du coup, il est alors nécessaire que vous passiez par des organismes qui vous falsifieront à la fois l’invitation et le programme détaillé. On vous conseille de passer par le site « Russie Autrement » qui d’après nos recherches est le moins cher tout en étant fiable puisqu’il vous fournira l’ensemble pour 20€ si vous n’entrez qu’une fois en Russie. Avec ce site vous pouvez même faire faire votre visa Russe que vous soyez de Paris ou non ! De telles magouilles paraissent probablement absurde, mais il est pourtant nécessaire d’inventer un programme détaillé « bidon » (sauf évidemment si vous voyagez par un tour opérateur) bien qu’il n’intéresse uniquement que l’Ambassade et ne vous engage à rien une fois sur place.

- un formulaire de demande de visa : Il doit être rempli sur l’ordinateur et ne doit pas comporter de rature. Il est téléchargeable au format PDF sur le site de l‘Ambassade de Russie.

- une attestation d’assurance garantie rapatriement : Ce doit être un original tamponné et signé. Si vous pouvez passer par une compagnie agrée par la Russie pour l’obtenir (je vous renvoie au site de l’ambassade), sachez que la plupart des cartes VISA incluent cette assurance dans leurs services. Pour savoir si vous bénéficiez de ce service et pour faire la demande de l’attestation, rendez-vous sur le site d’europ-cartes.

- un passeport : Il doit être valable 6 mois après le retour et doit contenir deux pages de visa libres de toute inscription. Une vous faudra apporter la photocopie de la page où se trouve la photo et la signature.

- une photo d’identité : Elle doit être originale, au format standard 4.5 x 3.5 cm, dater de moins de 6 mois et évidemment être neutre, claire, nette et montrer le sujet seul.

A noter enfin qu’une fois en Russie, il vous faudra faire enregistrer votre visa dans un délai de 3 jours ouvrables à compter de votre arrivée. Il est conseillé d’en faire de même dans chaque endroit de Russie où vous allez rester plus de 3 jours. Si vous logez dans une structure hôtelière, la réception vous l’enregistrera gratuitement ou moyennant une petite commission qui tourne en moyenne autour de 20€. Si vous loger chez l’habitant ou dans un appartement de location, vous devez soit passer par une agence de voyage qui le fera pour 20€ à 70€ ou alors vous allez vous enregistrer vous-même auprès un bureau de poste en demandant au propriétaire de vous accompagner (ne serait-ce que pour la traduction). Si vous oubliez cette étape, il y a de fortes chances que la douane vous fasse payer une amende lors de votre sortie de la Russie, bien qu’il y ait toujours moyen de négocier.
 
 
 

 

 

Comme je l’avais annoncé, le visa Mongole est clairement le plus facile des trois.  Si nous allons prendre un visa courte durée qui permet un séjour inférieur à 30 jours, il est également possible de prendre un visa de transit, aux procédures d’obtention facilitées, pour les voyages de cinq jours maximum et un visa de long séjour pour les voyages de 31 à 365 jours. Donc, en ce qui concerne le visa courte durée, il coûte 60€ et doit être utilisé dans les trois mois suivant son émission à l’image du visa Russe.

Les pièces à fournir :

- un formulaire de demande de visa : Toutes les rubriques doivent être dûment remplies. Il est téléchargeable au format PDF sur le site de l’Ambassade de Mongolie.

- un passeport : Il doit être valable 6 mois après le retour et doit comporter une page de visa libre de toute inscription.

- une photo d’identité : Elle doit être récente.

- une attestation d’assurance garantie rapatriement : Ce doit être un original tamponné, signé et précisant le nom, le numéro de police et couvrant au moins la période du séjour. Si vous pouvez passer par une compagnie agrée pour l’obtenir, sachez que la plupart des cartes VISA incluent cette assurance dans leurs services. Pour savoir si vous bénéficiez de ce service et pour faire la demande de l’attestation, rendez-vous sur le site d’europ-cartes

- une attestation de voyage ou le justificatif de domicile en France ou réservation des billets : Si vous passez par une agence telle qu’ Action-Visas, il est possible qu’ils vous obligent à justifier de vos billets aller/retour en Mongolie. Heureusement, si vous avez des billets d’avion mais ni à l’arrivée et ni au départ de la Mongolie, ils sont suffisants si vous joignez un mot expliquant pourquoi vous n’en avez pas et si vous leur  montrez que ces billets attestent que vous arrivez d’un autre endroit et vous repartirez bien à un moment de la Mongolie vu que vous reprenez votre avion d’un autre pays après la date de votre séjour en Mongolie. Prenons notre exemple :  nous avons uniquement les billets d’avion d’arrivée en Russie et de retour au départ de la  Chine (puisqu’on on a décidé d’acheter les billets du transmongolien sur place), donc on a expliqué que nous n’avions pas les billets de trains pour des raisons budgétaires  mais que les billets d’avions attestaient que c’est un voyage et que nous repartirons bien à un moment de la Mongolie.
 
 

 

 

Le visa chinois dénote lui aussi d’une once de paranoïa. Un poil plus simple que le visa Russe, beaucoup des critères pour l’obtenir peuvent être diminués « à la tête du client ». L’avantage du visa L, qui est le visa touristique que nous allons prendre, est qu’il ne coûte que 35€ avec une entrée simple et 50€ pour une entrée double. Là aussi, il est plutôt rapide de l’avoir puisque il est généralement disponible après 5 jours ouvrables. A noter que les demandes par correspondance ne sont pas acceptées, mais qu’elles preuvent être présentées par une tierce personne. Actuellement, je précise bien car cela change souvent, le visa L est utilisable dans les trois mois qui suivent son obtention et est valable un mois une fois en Chine.

Les pièces à fournir :

- un formulaire de demande de visa : Il doit être correctement rempli et signé. A noter qu’un nouveau formulaire a pris effet le 1er juin 2011 invalidant le précédent ! Ce nouveau formulaire est téléchargeable au format PDF sur le site de l’Ambassade de Chine.

- un passeport : Il doit être valable 6 mois après le retour et doit contenir deux pages de visa face-à-face libres de toute inscription.

- une photo d’identité : Elle doit être au format standard 4.5 x 3.5 cm

- une photocopie des billets d’avion ou de train aller-retour : Ils doivent prouver l’entrée en Chine et marquent la date du  début et de fin de visa. Néanmoins, si vous n’avez qu’un billet sur deux à l’arrivée ou au départ de la Chine, ça devrait passer.

- une photocopie des réservations d’hôtels durant le séjour ou lettre d’invitation : En fonction de la personne, justifier de la ou des premières nuits sera suffisant. La lettre d’invitation est nécessaire si vous souhaitez loger uniquement chez des amis ou de la famille. Seulement, si c’est simplement des habitants que vous ne connaissez pas encore (ex : couchsurfers), il se peut que la procédure, qui consiste en une invitation écrite et une photocopie de la carte d’identité, ne les découragent à vous en procurer.

- une attestation d’assurance garantie rapatriement : Si vous pouvez passer par une compagnie agrée pour l’obtenir, sachez que la plupart des cartes VISA incluent cette assurance dans leurs services. Pour savoir si vous bénéficiez de ce service et pour faire la demande de l’attestation, rendez-vous sur le site d’europ-cartes. Cette pièce peut être facultative.

- un certificat de travail ou attestation de revenus (relevé de compte des trois derniers mois) ou certificat de scolarité (pour les étudiants majeurs) : Ce justificatif est clairement affiché comme pouvant ne pas être exigé.

Commentaires (3)

Merci pour toutes ces informations précieuses !

Ravis que plusieurs années après, cela puisse encore aider !

Ecrire un commentaire