Derniers Articles

Sur la route du Trassibérien en vidéo Près de quatre ans se sont écoulés depuis ce voyage. Hallucinant. Depuis tout ce temps, avec Marylou, on peut apprécier de visionner notre périple à l'aide d'une compilation d'une heure et demi des séquences que j'avais filmé. Je suis heureux aujourd'hui... Lire la suite

Ce n'est qu'un au revoir... On se réveille tôt. On s'habille rapidement. On prend un dernier petit déjeuner au Starbucks. On marche durant 20 minutes jusqu'à la la navette aéroport faute de taxis assaillis en ce Lundi matin. On arrive à l'aéroport. On monte dans l'avion. Pékin... Lire la suite

L'heure du bilan... Notre dernier jour, le retour en France... Que c'est étrange de se dire que l'aventure se fini maintenant. Durant nos heures de voyages entre Pékin et Moscou, personnellement, ce n'est pas encore pour moi « l'heure du bilan ». Trop captivée par... Lire la suite

L'aventure continue... Zou ! 4H30 du matin, le réveil sonne ! Eh non, le soleil n'est pas tout a fait levé... 5h... Non plus ! « Marylou Marylou ! Regarde ! » Ah oui, en fait le soleil est levé ! Et c'est beau ! Il doit être autour de 5h30 ! Je passe ma tête à l'extérieur... Lire la suite

Nous sommes visibles depuis l'espace ! Le réveil sonne. Une fois. Deux fois. Ah voilà, cette fois c'est la bonne ! En effet, nous avons un réveil très tôt pour voir le lever du soleil. Je sors de la tente et ai la chance d'assister à un spectacle extraordinaire où un soleil rougeoyant beigne... Lire la suite

Description de votre image

Arrivée en terre russe

Categorie : Saint Petersbourg

 

L’avion atterrit. On remet vite nos chaussettes et nos chaussures. Moment très agréable comme vous vous en doutez car elles sont toutes deux trempées.

Premier instant qui nous indique que l’on est en Russie :

- L’écriture cyrillique : quand Saint-Pétersbourg devient Санкт-Петербург

- La douane : des douaniers pas souriants qui ne parlent pas un mot d’anglais et s’agacent qu’on ne remplisse pas bien une fiche très détaillée d’immigration

Une fois dans le hall de l’aéroport, il est 1h30 du matin. Rien ne sert de prendre le bus qui relie Saint-Pétersbourg si c’est pour errer seuls dans la ville alors qu’il n’y a pas de métro. Dans le Terminal, on remarque une longue banquette : parfait!
On somnolera donc jusqu’à 4h30 aux sons des annonces de l’aéroport nous signalant qu’il est interdit de fumer dans la gare et transporter des objets dangereux tels une bombe : sans blague !

Une fois le soleil levé (premier lever de soleil en Russie!!! Ouaou !) nous nous aventurons dehors pour prendre le bus 13 qui nous emmène à la station de métro la plus proche.
Le chauffeur bien que rude au premier abord (car ne parlant pas anglais et étant peu souriant) nous fera la gentillesse de nous offrir le trajet après avoir refusé de nous faire la monnaie sur le trop gros billet qu’on avait, comparativement au montant du trajet.

Avec le métro on s’arrête ensuite dans le centre-ville dans l’artère principale de la ville. On sort et on se retrouve dans le soleil levant de Saint-Pétersbourg au réveil. Les majestueux bâtiments longtemps rêvés sont bien là, montrant leurs hautes, fières, larges et colorées façades. Je suis vraiment émerveillé. S’en suit la descente de cette rue en direction du fleuve, la Neva, avant d’atteindre… l’Ermitage !

Lire la suite