Derniers Articles

Sur la route du Trassibérien en vidéo Près de quatre ans se sont écoulés depuis ce voyage. Hallucinant. Depuis tout ce temps, avec Marylou, on peut apprécier de visionner notre périple à l'aide d'une compilation d'une heure et demi des séquences que j'avais filmé. Je suis heureux aujourd'hui... Lire la suite

Ce n'est qu'un au revoir... On se réveille tôt. On s'habille rapidement. On prend un dernier petit déjeuner au Starbucks. On marche durant 20 minutes jusqu'à la la navette aéroport faute de taxis assaillis en ce Lundi matin. On arrive à l'aéroport. On monte dans l'avion. Pékin... Lire la suite

L'heure du bilan... Notre dernier jour, le retour en France... Que c'est étrange de se dire que l'aventure se fini maintenant. Durant nos heures de voyages entre Pékin et Moscou, personnellement, ce n'est pas encore pour moi « l'heure du bilan ». Trop captivée par... Lire la suite

L'aventure continue... Zou ! 4H30 du matin, le réveil sonne ! Eh non, le soleil n'est pas tout a fait levé... 5h... Non plus ! « Marylou Marylou ! Regarde ! » Ah oui, en fait le soleil est levé ! Et c'est beau ! Il doit être autour de 5h30 ! Je passe ma tête à l'extérieur... Lire la suite

Nous sommes visibles depuis l'espace ! Le réveil sonne. Une fois. Deux fois. Ah voilà, cette fois c'est la bonne ! En effet, nous avons un réveil très tôt pour voir le lever du soleil. Je sors de la tente et ai la chance d'assister à un spectacle extraordinaire où un soleil rougeoyant beigne... Lire la suite

Description de votre image

Ce n’est qu’un au revoir…

Categorie : Le retour

On se réveille tôt. On s’habille rapidement. On prend un dernier petit déjeuner au Starbucks. On marche durant 20 minutes jusqu’à la la navette aéroport faute de taxis assaillis en ce Lundi matin. On arrive à l’aéroport. On monte dans l’avion.

Pékin s’efface sous nos yeux.

Lire la suite

Retour et faux départ.

Categorie : Oulan-Baator

 

28/08/2011

Un réveil un peu plus tôt, une préparation rapide et vers 9H20 nous voilà déjà devant la gare routière. Grâce au numéro d’immatriculation noté sur le ticket, on repère notre mini-bus. On fait dans le même temps notamment la rencontre de deux françaises (Fin Août est définitivement la période du tourisme pour des français sous ses latitudes !) qui sont parties les steppes à cheval avec un guide.

POUUET  *Coup de klaxon* Il est 10H, on monte en voiture ! Dans un mini-bus qui a la taille d’une voiture 7 places, pas moins de 13 personnes y rentreront s’asseyant dans un habitacle réaménagé pour autant de monde. Un peu serrés, les genoux se touchent, la voiture est bourrée de bagages mais on s’en sort ! Le réel départ a lieu à 10H30 et ce n’est que 6H plus tard, après un trajet sans encombre où on fera une pause de 30 minutes pour déjeuner (je ne mangerais qu’une sorte  macédoine de légume car on a plus d’argent liquide) que nous serons de retour à Oulan-Baator !

Lire la suite

Oulan-Baator

Categorie : Oulan-Baator

« Le taxi est là ! Avec une pancarte à ton nom ! » me dit Yayann en se retournant vers moi. Ouaouuu ! Claaaasse ! L’auberge de jeunesse où nous allons, Les petites Marmottes, conseillée par Marie, rencontrée à Irkutsk, inclue et impose un taxi pour nous conduire à bon port. Il est vrai que située tout au Nord de la ville, au 7ème étage d’un immeuble banal, et nous débarquant du sud et sans aucune adresse, nous nous sommes trouvés bien content d’être guidé de la sorte. Mais quelle arrivée en fanfare ! Le chauffeur de taxi qui nous a conduit jusque devant la porte, ne cesse de sonner et de taper à la porte, en vain. Il est un peu plus de 7h du matin, compréhensible qu’il soit difficile d’émerger à cette heure-ci, mais nous sommes censé être attendu. Une jeune mongole nous ouvre finalement la porte. Nous la suivons dans le dortoir, d’un signe de la main elle nous montre nos lits et se recouche. Où aller ? Que faire ? Personne pour nous le dire… Je vais prendre ma douche tandis que Yann discute avec une femme parlant anglais dans la salle commune.
Après un p’tit dèj’ entre français, parce que cette auberge de jeunesse rassemble particulièrement des français, et une rencontre avec Tuya, l’une des tenantes de l’auberge, nous voilà lancés dans une course folle à travers Oulan-Bator.

Lire la suite

Koupe d’air frais.

Categorie : Transmongolien

La première nuit fut assez froide, la couverture n’était pas de trop… A chaque arrêt du train je me réveille, tentant de comprendre où l’on est, si l’on change de train ou si l’on passe la frontière. Par souci de communication ou/et d’incompréhension, personne n’a l’air au courant de ce qui nous attend. Je guette.

Au petit matin, l’air se fait beaucoup plus chaud et nous annonce une journée d’une longueur interminable. Je n’ai pas forcément grand-chose à raconter à propos de ce voyage en train.

Lire la suite

Moment de vie dans le Transsibérien.

Categorie : Transsibérien

On arrive dans le Nord-est de Moscou, dans la zone des trois gares par laquelle même nous étions arrivés lors de notre premier jour dans la ville. Nous sommes très exactement parvenus là en sortant du métro à l’intérieur même d’une des gares. On demande si c’est la bonne. Oui. On nous indique le Transsibérien  qui se trouve être  juste à côté ! On remonte le quai, wagons après wagons de ce mythique train avant de s’arrêter voiture 16, notre voiture. Une hôtesse, la provonitsa,  très jeune et jolie contrôle nos tickets et nous indique par des signes de main – absence d’anglais oblige- de nous installer aux places 34 et 36. Nous y voilà !

Lire la suite

Ferveur religieuse dans la rouge Moscou.

Categorie : Moscou

Une fois n’est pas coutume, on prend notre temps le matin pour se préparer, mettre à jour le blog et prendre le petit déjeuner. Ce n’est une nouvelle fois qu’aux alentours de 14h30 que nous décollons.

Lire la suite

Entre Basile le Bienheureux et Tchaïkovski.

Categorie : Moscou

 

Réveil en douceur à 10h30 du matin.

La fille qui loge chez nos hôtes depuis un mois nous annonce qu’elle s’en va pour le week-end. Seuls avec Andrew (celui qui ne cesse de jouer à l’ordinateur), on ne manque pas de lui rappeler qu’il avait dit qu’il nous emmenerait dans un marché spécialisé dans les produits informatiques et où on peut aussi trouver de la seconde main.  En effet, l’écran de notre ordinateur étant mort depuis près de trois jours, nous comptons sur cette opportunité pour racheter un ordinateur pas cher ou bien trouver un écran externe pas cher.

Nous nous y rendons effectivement vers 14h après avoir écrit des articles sur l’ordinateur d’Andrew et mangé des pâtes russes au beurre infâmes que j’avais cuisiné. Echec.

Lire la suite

Le soleil se lève sur la Place Rouge.

Categorie : Moscou

 

Nuit un peu courte.  On est réveillé par la provonitsa, la maîtresse de wagon qui tape et marmonne gentiment pour nous signifier que le train ne tardera pas à arriver sur Moscou.

Lire la suite

Arrivée en terre russe

Categorie : Saint Petersbourg

 

L’avion atterrit. On remet vite nos chaussettes et nos chaussures. Moment très agréable comme vous vous en doutez car elles sont toutes deux trempées.

Premier instant qui nous indique que l’on est en Russie :

- L’écriture cyrillique : quand Saint-Pétersbourg devient Санкт-Петербург

- La douane : des douaniers pas souriants qui ne parlent pas un mot d’anglais et s’agacent qu’on ne remplisse pas bien une fiche très détaillée d’immigration

Une fois dans le hall de l’aéroport, il est 1h30 du matin. Rien ne sert de prendre le bus qui relie Saint-Pétersbourg si c’est pour errer seuls dans la ville alors qu’il n’y a pas de métro. Dans le Terminal, on remarque une longue banquette : parfait!
On somnolera donc jusqu’à 4h30 aux sons des annonces de l’aéroport nous signalant qu’il est interdit de fumer dans la gare et transporter des objets dangereux tels une bombe : sans blague !

Une fois le soleil levé (premier lever de soleil en Russie!!! Ouaou !) nous nous aventurons dehors pour prendre le bus 13 qui nous emmène à la station de métro la plus proche.
Le chauffeur bien que rude au premier abord (car ne parlant pas anglais et étant peu souriant) nous fera la gentillesse de nous offrir le trajet après avoir refusé de nous faire la monnaie sur le trop gros billet qu’on avait, comparativement au montant du trajet.

Avec le métro on s’arrête ensuite dans le centre-ville dans l’artère principale de la ville. On sort et on se retrouve dans le soleil levant de Saint-Pétersbourg au réveil. Les majestueux bâtiments longtemps rêvés sont bien là, montrant leurs hautes, fières, larges et colorées façades. Je suis vraiment émerveillé. S’en suit la descente de cette rue en direction du fleuve, la Neva, avant d’atteindre… l’Ermitage !

Lire la suite

Ich bin ein berliner!

Categorie : Berlin

Paris en métro à 5h30 du matin, chagrin. En revanche, si s’en suit un taxi du centre de Paris jusqu’à Orly : Youpi ! Enregistrement des bagages les doigts dans le nez et déjà la tête dans les nuages.

08h45 décollage pour l’aventure.

Lire la suite