Derniers Articles

Sur la route du Trassibérien en vidéo Près de quatre ans se sont écoulés depuis ce voyage. Hallucinant. Depuis tout ce temps, avec Marylou, on peut apprécier de visionner notre périple à l'aide d'une compilation d'une heure et demi des séquences que j'avais filmé. Je suis heureux aujourd'hui... Lire la suite

Ce n'est qu'un au revoir... On se réveille tôt. On s'habille rapidement. On prend un dernier petit déjeuner au Starbucks. On marche durant 20 minutes jusqu'à la la navette aéroport faute de taxis assaillis en ce Lundi matin. On arrive à l'aéroport. On monte dans l'avion. Pékin... Lire la suite

L'heure du bilan... Notre dernier jour, le retour en France... Que c'est étrange de se dire que l'aventure se fini maintenant. Durant nos heures de voyages entre Pékin et Moscou, personnellement, ce n'est pas encore pour moi « l'heure du bilan ». Trop captivée par... Lire la suite

L'aventure continue... Zou ! 4H30 du matin, le réveil sonne ! Eh non, le soleil n'est pas tout a fait levé... 5h... Non plus ! « Marylou Marylou ! Regarde ! » Ah oui, en fait le soleil est levé ! Et c'est beau ! Il doit être autour de 5h30 ! Je passe ma tête à l'extérieur... Lire la suite

Nous sommes visibles depuis l'espace ! Le réveil sonne. Une fois. Deux fois. Ah voilà, cette fois c'est la bonne ! En effet, nous avons un réveil très tôt pour voir le lever du soleil. Je sors de la tente et ai la chance d'assister à un spectacle extraordinaire où un soleil rougeoyant beigne... Lire la suite

Description de votre image

Oulan Baator, capitale de la Mongolie.

Categorie : Oulan-Baator

On arrive à Oulan-Baator à 7h30 environ, capitale de la Mongolie. L’auberge de jeunesse a commissionné un taxi d’office quand on a réservé pour la nuit trois jours auparavant. On a essayé de recontacter Tuya, une des responsables, mais en vain. Finalement, ce n’est pas désagréable d’avoir quelqu’un qui te prend en charge dès la sortie du train ; ça évite de galérer. Surtout que pour le coup, l’Auberge n’est indiquée nulle part : ni sur la portée d’entrée de l’immeuble, ni sur celle de l’appartement. Donc heureusement finalement que Tuya n’a pas reçu – ou ignoré – nos messages disant qu’on souhaitait se débrouiller par nous-mêmes ! 4€ le taxi… ça valait en plus le coup.

Lire la suite

Passage de frontières.

Categorie : Transmongolien

 

Comme annoncé lors de l’achat des billets, on se trouve en deuxième classe. Dans notre compartiment 4 couchettes (superposées de chaque côté), on se retrouve avec une dame Mongole tout de suite très souriante et accueillante. Il en est de même pour la Provonidtsa qui est elle aussi une mongole avec laquelle nous aurons rapidement quelques liens particuliers passant par le rire.

Contrairement à la deuxième classe que nous avons eu entre Saint Petersbourg et Moscou, ici aucun repas ni eau n’est servi. Aucune prestation alimentaire supplémentaire par rapport à la troisième classe donc. Le samovar demeurera donc notre ami pour se faire du thé.

Lire la suite

Koupe d’air frais.

Categorie : Transmongolien

La première nuit fut assez froide, la couverture n’était pas de trop… A chaque arrêt du train je me réveille, tentant de comprendre où l’on est, si l’on change de train ou si l’on passe la frontière. Par souci de communication ou/et d’incompréhension, personne n’a l’air au courant de ce qui nous attend. Je guette.

Au petit matin, l’air se fait beaucoup plus chaud et nous annonce une journée d’une longueur interminable. Je n’ai pas forcément grand-chose à raconter à propos de ce voyage en train.

Lire la suite

Au coeur de l’héritage Décembriste.

Categorie : Irkutsk

 

A huit heures, après un réveil matinal suivi d’une courte marche vers le centre de Khoujir, nous voilà dans le bus de retour pour Irkuskt !

Long trajet de sept heures qui sera ponctué par un arrêt involontaire. En effet, si toutes les routes sont en train d’être faites – et ils n’en sont pour le moment qu’à la surrélévation et l’applanissement de la terre – une montée a mal été pensée pour les bus et le pare buffle arrière touche le sol, manquant de se détacher. Néanmoins, n’oublions pas que nous sommes en Russie ! Une déviation ? Nooon ! S’il y a un problème avec la route, on la refait sur le champs ! C’est donc un camion rempli de terre, un tractopelle et un rouleau compresseur qui immédiatement quittent leur travail et viennent remodeler notre route. Enorme.

Lire la suite

Irkutsk, « The come back »

Categorie : Irkutsk

 

Notre journée « «visite d’Irkutsk » s’est révélée plus surprenante que ce que j’avais pu imaginer… Cette ville si grise aux premiers abords semblait reprendre des couleurs sous ce soleil de plomb !

Lire la suite

Nous sommes sur une ile, dans un lac, en Russie, en plein milieu de la Siberie !

Categorie : Ile d'Olkhon

 

Il n’y a pas a chipoter, cette experience sur l’Île d’Olkhone a juste été une expérience unique ! Lire la suite

Nous sommes immortels !

Categorie : Ile d'Olkhon

 

13.08.2011

Le rendez-vous à la gare routière pour l’Ile d’Olkhon est à 8h00. Sous la pluie, bon gré mal gré, nous y voilà à 7h30 après avoir au préalable déposer un des deux sacs dans la consigne de la gare ferroviaire pour laisser tout ce qui nous sera inutile. On retrouve Elodie et Sébastien, les français que l’on avait rencontré dans le transsibérien, ainsi que Marie, une autre française que l’on avait croisé au guichet de la gare ferroviaire la veille et qui va passer son séjour en leur compagnie.

Le trajet en bus est humide et long. N’ayant que peu dormi, avec Marylou, on tente de rattraper ce retard – elle avec plus d’obstination que moi. A l’approche de la zone où le bus est censé prendre le bac qui l’emmène sur l’Ile, des montagnes vertes dénuées d’arbres nous agrémentent la vue d’un parfum écossais (le temps aidant aussi…). Ensuite, alors que nous descendons du bus pour attendre le bac, on aperçoit l’Ile très proche telle une terre promise, protégée par le légendaire Lac Baïkal.

Lire la suite

Journée de transition en Sibérie.

Categorie : Irkutsk

 

On sort du train. Les regards amicaux et souriants s’échangent avec ceux avec qui on avait bien sympatisé dans le train.

Nous voilà donc à Irkutsk.

Lire la suite

Retour sur la terre ferme.

Categorie : Irkutsk

Irkutsk…

Sortis du train à 2h du matin, heure locale, nous veillons jusqu’à l’heure de grimper dans un tram qui nous menera à la gare routière… Lire la suite

Moment de vie dans le Transsibérien.

Categorie : Transsibérien

On arrive dans le Nord-est de Moscou, dans la zone des trois gares par laquelle même nous étions arrivés lors de notre premier jour dans la ville. Nous sommes très exactement parvenus là en sortant du métro à l’intérieur même d’une des gares. On demande si c’est la bonne. Oui. On nous indique le Transsibérien  qui se trouve être  juste à côté ! On remonte le quai, wagons après wagons de ce mythique train avant de s’arrêter voiture 16, notre voiture. Une hôtesse, la provonitsa,  très jeune et jolie contrôle nos tickets et nous indique par des signes de main – absence d’anglais oblige- de nous installer aux places 34 et 36. Nous y voilà !

Lire la suite