Derniers Articles

Sur la route du Trassibérien en vidéo Près de quatre ans se sont écoulés depuis ce voyage. Hallucinant. Depuis tout ce temps, avec Marylou, on peut apprécier de visionner notre périple à l'aide d'une compilation d'une heure et demi des séquences que j'avais filmé. Je suis heureux aujourd'hui... Lire la suite

Ce n'est qu'un au revoir... On se réveille tôt. On s'habille rapidement. On prend un dernier petit déjeuner au Starbucks. On marche durant 20 minutes jusqu'à la la navette aéroport faute de taxis assaillis en ce Lundi matin. On arrive à l'aéroport. On monte dans l'avion. Pékin... Lire la suite

L'heure du bilan... Notre dernier jour, le retour en France... Que c'est étrange de se dire que l'aventure se fini maintenant. Durant nos heures de voyages entre Pékin et Moscou, personnellement, ce n'est pas encore pour moi « l'heure du bilan ». Trop captivée par... Lire la suite

L'aventure continue... Zou ! 4H30 du matin, le réveil sonne ! Eh non, le soleil n'est pas tout a fait levé... 5h... Non plus ! « Marylou Marylou ! Regarde ! » Ah oui, en fait le soleil est levé ! Et c'est beau ! Il doit être autour de 5h30 ! Je passe ma tête à l'extérieur... Lire la suite

Nous sommes visibles depuis l'espace ! Le réveil sonne. Une fois. Deux fois. Ah voilà, cette fois c'est la bonne ! En effet, nous avons un réveil très tôt pour voir le lever du soleil. Je sors de la tente et ai la chance d'assister à un spectacle extraordinaire où un soleil rougeoyant beigne... Lire la suite

Description de votre image

L’aventure continue…

Categorie : Muraille de Chine

Zou ! 4H30 du matin, le réveil sonne ! Eh non, le soleil n’est pas tout a fait levé… 5h… Non plus !

« Marylou Marylou ! Regarde ! » Ah oui, en fait le soleil est levé ! Et c’est beau ! Il doit être autour de 5h30 ! Je passe ma tête à l’extérieur 3 secondes pour observer la chose, puis me rendors. Je ne suis toujours pas « levé de soleil » !

Le réveil sonne, pour de bon cette fois, la journée commence vraiment ! Mini-petit dèj, pliage de tente et ZOU ! C’est reparti !

Apparemment si l’on continue tout droit, nous tomberons sur une tour avec un petit chemin dans les forêts qui nous mènera directement au village de Jiankou. Allons-y donc ! Nous voilà au pied de la tour en question, il n’y a pas de chemin, mais pourrait y en avoir un plus tard, nous descendons par les éboulements de la tour, arrivons dans une forêt. Toujours pas de chemin, mais des traces humaines pour sûr ! Des canettes et des bouteilles en plastiques. Nous essayons de nous créer un chemin au milieu de ce feuillage. Glissant dans de gros tas de feuilles, tels deux surfeurs.

Puis nous commençons à cogiter. Peut-être allons-nous nulle part. Nous pouvons nous perdre là-dedans, c’est tellement vaste… Puis Yann se retourne vers moi : « on fait demi-tour ou on continue ? » … On fera demi-tour !

Nous retournons sur nos pas et devons tout remonter. Au bout d’un moment, nous refaisons demi-tour car nous ne sommes finalement pas sur la bonne voie. Les canettes et bouteilles en plastiques ne sont pas dans le coin alors qu’elles devraient être là.

C’est repartit, on redescend pour remonter… Je commence à fatiguer et à avoir soif… je fais un caprice ! Les mêmes que ceux que je faisais avec mes parents quand j’étais plus jeune et que nous partions faire une petite balade… Je me revois au même âge, à la même place ! Des chenilles bizarres de partout, des toiles d’araignées et araignées sur chaque arbres, des branches qui me tombent sur la tête… Oui, je me suis déjà senti mieux dans ma vie ! Aaah ! Encore une branche dans mon coup mais c’est pas possible ! D’un geste vif de la main je jette la branche à terre, mais… Je regarde avec plus de précisions la branche qui semblait un peu molle pour une branche… C’était en fait, une de ces chenilles !!! L’HORREUR !!! Je crie ! Hurle ! Me secoue dans tous les sens ! Je ris tout en criant : « et en plus de ça, je perds toute mon énergie! »… Je ne ris pas longtemps ! Ceux qui sont ont la phobie des insectes ou des animaux, me comprendrons !

Ce fut la petite goûte d’eau ! … A partir de cet instant je n’ai cessé de me plaindre ! La fatigue du voyage accumulée aidant, j’avançais de plus en plus lentement, pensant ne jamais sortir de cette P***** de forêt ! Mais finalement oui ! Yann riait de moi en haut tandis que je me perdais dans les derniers mètres de l’ascension… Y a pas à dire, je devais être risible.

Et c’est reparti… Tout ce que nous avons descendu hier, où j’ai paniqué un peu (beaucoup), nous devons le remonter aujourd’hui ! Notre avion part demain matin, et j’ai encore des doutes sur notre retour…

Bref c’est parti ! Et je continue mon caprice (précision, je parle de caprice maintenant, parce que je me rends compte que s’en était un, sur le coup, cela me paraissais presque normal de réagir de cette manière… On fait tous des erreurs…). Je marche de plus en plus lentement, et Yann m’attends de plus en plus longtemps ! Je crois ne pas pouvoir arriver à escalader ce rocher et pourtant après moult essais me voilà en haut ! Enfin ! Yann reprend sa route devant et moi le suivant. Quand soudain, avant la plus grande des difficultés, du moins celle que je redoutais le plus, je le vois m’attendre avec une bouteille d’eau à la main (alors que nous gardions notre peu d’eau pour les derniers efforts!). Avec un sourire fière, il me dit « viens boire un coup Marylou ! J’ai trouvé un chemin ! » YAHOUUUUU !!!

Le chemin, juste avant l’épreuve de malade ! C’est génial ! Je retrouve (étrangement) toute mon énergie et nous nous élançons sur le sentier qui nous mènera jusqu’à Jiankou ! Premier objectif : EAU et COCA-COLA ! Nous allons à l’auberge de jeunesse à qui nous avions acheter notre eau la veille ! Sur notre chemin, un homme à côté de sa voiture, nous voit et nous propose de nous emmener non pas à Huairou, mais à un arrêt de bus, où l’on pourra prendre un bus pour la ville ! Pas de problème ! On prend !

L’arrêt de bus se trouve en face d’un restau-auberge de jeunesse. La gérante est d’ailleurs en train de manger avec deux jeunes qui semblent être ses enfants. Elle nous propose de venir nous asseoir à une table plutôt que par-terre. Nous demandons au fils quand est-ce que le prochain bus est censé passé, il nous répond qu’il arrivera autour de 13h ! Nous avons dons une heure à attendre ! Coca à la main, nous vaquons à des occupations calmes et reposantes. Le bus arrive enfin ! Il est rempli ! En France nous n’aurions pas pu rentrer, mais en Chine, et c’est tout à notre avantage, une dame s’occupe de l’entassement des passagers. Nous nous retrouvons les uns sur les autres… C’est une expérience !

Une heure plus tard nous voilà à Huairou, enfin ! Sortons de ce fourgon ! Nous repérons l’arrêt de bus que nous devons prendre pour aller à Pékin, mais les gens autour nous disent que ce bus là ne va pas à Pékin, nous ne comprenons pas. Un homme se lève et nous demande de la suivre, chose que nous faisons. Il nous explique que pour quelques Yuans il peut nous emmener à la gare routière pour prendre le BON bus. D’accord, on accepte.

Nous y voilà !

Des bus pour Pékin il y en a toutes les 2minutes, à peine l’un est rempli que l’autre s’avance déjà ! Ils ont l’habitude du monde ces chinois !

Le chemin du retour prend plus longtemps que prévu… des embouteillages sur l’autoroute nous font arriver plus tard que prévu.

Arrivés à la gare routière de Pékin, nous cherchons un taxi. Il y a une file de taxi et au milieu, un tricycle qui semble dater de pas mal d’années, sans aide de l’électricité ou quoi. Et forcément le chauffeur que l’on accoste est le chauffeur de ce tricycle… Il nous dit de monter ! Je suis déjà dedans ! Yahou ! Nous sommes dans un tricycle ! Génial ! … La rigolade ne dure pas si longtemps, à l’allure où l’on va, nous arriverons demain, et combien allons-nous payer ?! Après quelques mètres, qui nous semblent être une éternité, nous demandons au cycliste de s’arrêter, nous le payons 20Y !! Tout ça pour se rendre compte qu’en fait nous n’avons fait que le tour de la gare… Il nous a bien eu !

Nous retournons devant la gare attendre un taxi à quatre roue cette fois ! Il nous mènera directement devant chez Olivier ! Parfait !

Nous y voilà ! Enfin ! Affamés ! Nous n’avons rien mangé depuis notre petit déjeuner, nous nous précipitons au mcdo et remontons chez Olivier mcdo à la main !

Après une douche méritée, nous sortons manger un canard laqué avec Olivier et Aaron !

Quelle bonne soirée !

D’abord, nous faisons un tour de taxi pour voir Pékin by night ! Nous avons le droit à quelques anecdotes autour de la place Tiennamen et d’autres… Le petit restau modeste où ils voulaient nous emmener, ne faisait plus de canard laqué à cette heure-ci. Nous avons donc repris le taxi pour un autre restau et nous sommes retrouvé dans un restau plus que classe !! Le canard laqué fut délicieux ! Le manger avec des baguettes… Etait un moins !

Nous sommes ensuite allé au bord du lac, où il y a le plus grand alignement de bars au monde ! Et nous sommes installés dans un bar jazzy ! Difficile de s’entendre ! Moi, exténuée, je ne parlais presque pas…

Puis nous sommes rentrés chez Olivier. Sac à dos fait… Nous voilà prêt pour notre dernière nuit à l’autre bout du monde… Notre dernière nuit de vrai périple… Dernière ?… Non pas tout à fait ! …

Maïwylou

Commentaires (1)

Bonjour,

Je suis lyonnais et envisage de faire le voyage Moscou Vladivostok cette année en septembre. Je souhaite pouvoir communiquer avec Yann pour lui demander des informations pratiques à propos de l’achat des billets de train sur place.
Votre site est très bien fait. Bravo.
Bein cordialement
Bertrand

Ecrire un commentaire