Derniers Articles

Sur la route du Trassibérien en vidéo Près de quatre ans se sont écoulés depuis ce voyage. Hallucinant. Depuis tout ce temps, avec Marylou, on peut apprécier de visionner notre périple à l'aide d'une compilation d'une heure et demi des séquences que j'avais filmé. Je suis heureux aujourd'hui... Lire la suite

Ce n'est qu'un au revoir... On se réveille tôt. On s'habille rapidement. On prend un dernier petit déjeuner au Starbucks. On marche durant 20 minutes jusqu'à la la navette aéroport faute de taxis assaillis en ce Lundi matin. On arrive à l'aéroport. On monte dans l'avion. Pékin... Lire la suite

L'heure du bilan... Notre dernier jour, le retour en France... Que c'est étrange de se dire que l'aventure se fini maintenant. Durant nos heures de voyages entre Pékin et Moscou, personnellement, ce n'est pas encore pour moi « l'heure du bilan ». Trop captivée par... Lire la suite

L'aventure continue... Zou ! 4H30 du matin, le réveil sonne ! Eh non, le soleil n'est pas tout a fait levé... 5h... Non plus ! « Marylou Marylou ! Regarde ! » Ah oui, en fait le soleil est levé ! Et c'est beau ! Il doit être autour de 5h30 ! Je passe ma tête à l'extérieur... Lire la suite

Nous sommes visibles depuis l'espace ! Le réveil sonne. Une fois. Deux fois. Ah voilà, cette fois c'est la bonne ! En effet, nous avons un réveil très tôt pour voir le lever du soleil. Je sors de la tente et ai la chance d'assister à un spectacle extraordinaire où un soleil rougeoyant beigne... Lire la suite

Description de votre image

Ich bin ein berliner!

Categorie : Berlin

Paris en métro à 5h30 du matin, chagrin. En revanche, si s’en suit un taxi du centre de Paris jusqu’à Orly : Youpi ! Enregistrement des bagages les doigts dans le nez et déjà la tête dans les nuages.

08h45 décollage pour l’aventure.

Un thé, un muffin et une jolie hotesse de l’air en deux heures de temps de vol me font presque parler allemand.

Les bagages feront cavaliers seuls par la correspondance à Saint Petersbourg. Ce seront donc huit heures d’escales à déambuler dans Berlin le dos soulagé.

Un bus nous déposera directement jusqu’au zoo de Berlin ( a l’Ouest) – pas dans les cages je vous rassure – et j’aurais donc le plaisir de revoir et montrer a Maïwylou l’église du souvenir détruite durant la Seconde Guerre mondiale et dont il ne reste qu’une salle et une partie du beffroi. Enfin c’était sans compter les ignobles échaffaudages en plastique qui ne nous laissent plus en voir une miette de l’extérieur. D’ailleurs toute la zone est en travaux. C’est à peine si je reconnais. En revanche, l’horrible facade architecturale de ce qui est le nouveau lieu de culte depuis les années 1950 est elle bel et bien visible. Si la façade est horrible, j’ai pu néanmoins à nouveau apprécier l’atmosphère particulière avec la lumière  bleutée très originale (due aux carreaux spéciaux des vitres) de l’intérieur.

Une visite avortée de la coupole du Bundestag pour absence de réservation (chose que je n’avais pas eu durant mon Tour d’Europe), et nous voilà déjà devant la Porte de Brandebourg. Emotions et satisfactions accompagneront la visite de la Porte ; Marylou devant le passé historique du lieu et moi face à la nostalgie du Tour d’Europe où j’étais passé là.

 

 

 

 

 

Photo à gauche : La tour noire représente l’église moderne tandis que l’Eglise ancienne est sous ces échaffaudages blancs.
Photo à droite : Date d’il y a un an, montrant la cathédrale sans les échaffaudages.
 

Un Yoda grandeur nature (voire plus grand !) et un groupe de breakdance urbain nous motiveront d’autant pour la suite. Nous marcherons ainsi gaiement et visiterons tout ce qu’il y a d’ouvert et gratuit le long de l’artère principale de la Porte de Brandebourg jusqu’à la Alexander Platz.

Une envie d’avoir une vision moins touristique de Berlin nous poussera vers le quartier aux avenues non moins larges de Prenzlauer Berg, mais bien moins entretenues au niveau des bâtiments et voiries : un aspect plus « RDA » en somme bien que je ne pensais pas les rues si grandes.

Une des artères de Prenzlauer Berg.

 

Plusieurs fraudes en métro – Pardon, mais en Allemagne c’est tellement tentant – nous conduiront ensuite dans le Sud-Est de la ville. C’est après une longue marche sous la pluie (et sans rien pour nous en protéger car tout est dans nos sac-à-dos) que nous atteindrons le checkpoint Charlie, seul endroit où les véhicules occidentaux pouvaient traverser le mur et surtout l’endroit où, le 27 octobre 1961, chars et soldats se firent face durant une journée suite à un contentieux de circulation.

Viendra ensuite la visite de la Topographie des Terrors, qui outre une portion du mur intacte, présente un musée gratuit retraçant des moments et documents sombres de la folie Nazi dans le lieu où se tenait auparavant le chef lieu des SS (le bâtiment ayant été bombardé et détruit).

Mur de la Topographie des Terrors

 

Nous finirons enfin par une visite humide – et ce n’est pas peu dire – d’une bonne partie d’East Side Gallery. C’est sous une pluie torrentielle digne des films américains (mais où est Richard Gere avec son parapluie ?) que nous marcherons le long d’une bonne partie des 1.3 km de vestiges du mur qui ont été peint par des artistes contemporains.

C’est donc trempés que peu après nous attendrons et prendrons l’avion relativement frigorifiés, mais sans regrets car… qu’est-ce que c’était bon ! Le vol de nuit de 3h pour la Russie, pour la ville des tsars sera donc effectué pied-nus – bonjour l’odeur – au grand plaisir de nos voisins de siège.

Mais qu’est-ce qu’on s’en fout ! On arrive à Saint Petersbourg !!!

Yayann

Commentaires (3)

Heureux d’avoir des nouvelles et hate de voir le premier article de st petersbourg.

Gros bisous

didpap

Vous en avez vu des choses !
Et vous en verrez encore beaucoup !!
Profitez en bien …
Car après vous penserez que ce n’était qu’un
rêve !
Que c’est-il passer avec l’ordinateur ?
Big Bisous
Tanya (Deger)

Salut la Tanyanoutte !

Merci bien pour tes messages !
Pour l’ordi ça serait la carte graphique qui rend l’écran blanc en partie.

Profite bien de l’Allemagne !

Big Bisous Bien Baveux Belle Blonde !

Ecrire un commentaire