Derniers Articles

Sur la route du Trassibérien en vidéo Près de quatre ans se sont écoulés depuis ce voyage. Hallucinant. Depuis tout ce temps, avec Marylou, on peut apprécier de visionner notre périple à l'aide d'une compilation d'une heure et demi des séquences que j'avais filmé. Je suis heureux aujourd'hui... Lire la suite

Ce n'est qu'un au revoir... On se réveille tôt. On s'habille rapidement. On prend un dernier petit déjeuner au Starbucks. On marche durant 20 minutes jusqu'à la la navette aéroport faute de taxis assaillis en ce Lundi matin. On arrive à l'aéroport. On monte dans l'avion. Pékin... Lire la suite

L'heure du bilan... Notre dernier jour, le retour en France... Que c'est étrange de se dire que l'aventure se fini maintenant. Durant nos heures de voyages entre Pékin et Moscou, personnellement, ce n'est pas encore pour moi « l'heure du bilan ». Trop captivée par... Lire la suite

L'aventure continue... Zou ! 4H30 du matin, le réveil sonne ! Eh non, le soleil n'est pas tout a fait levé... 5h... Non plus ! « Marylou Marylou ! Regarde ! » Ah oui, en fait le soleil est levé ! Et c'est beau ! Il doit être autour de 5h30 ! Je passe ma tête à l'extérieur... Lire la suite

Nous sommes visibles depuis l'espace ! Le réveil sonne. Une fois. Deux fois. Ah voilà, cette fois c'est la bonne ! En effet, nous avons un réveil très tôt pour voir le lever du soleil. Je sors de la tente et ai la chance d'assister à un spectacle extraordinaire où un soleil rougeoyant beigne... Lire la suite

Description de votre image

Moment de vie dans le Transsibérien.

Categorie : Transsibérien

On arrive dans le Nord-est de Moscou, dans la zone des trois gares par laquelle même nous étions arrivés lors de notre premier jour dans la ville. Nous sommes très exactement parvenus là en sortant du métro à l’intérieur même d’une des gares. On demande si c’est la bonne. Oui. On nous indique le Transsibérien  qui se trouve être  juste à côté ! On remonte le quai, wagons après wagons de ce mythique train avant de s’arrêter voiture 16, notre voiture. Une hôtesse, la provonitsa,  très jeune et jolie contrôle nos tickets et nous indique par des signes de main – absence d’anglais oblige- de nous installer aux places 34 et 36. Nous y voilà !

Lire la suite