Derniers Articles

Sur la route du Trassibérien en vidéo Près de quatre ans se sont écoulés depuis ce voyage. Hallucinant. Depuis tout ce temps, avec Marylou, on peut apprécier de visionner notre périple à l'aide d'une compilation d'une heure et demi des séquences que j'avais filmé. Je suis heureux aujourd'hui... Lire la suite

Ce n'est qu'un au revoir... On se réveille tôt. On s'habille rapidement. On prend un dernier petit déjeuner au Starbucks. On marche durant 20 minutes jusqu'à la la navette aéroport faute de taxis assaillis en ce Lundi matin. On arrive à l'aéroport. On monte dans l'avion. Pékin... Lire la suite

L'heure du bilan... Notre dernier jour, le retour en France... Que c'est étrange de se dire que l'aventure se fini maintenant. Durant nos heures de voyages entre Pékin et Moscou, personnellement, ce n'est pas encore pour moi « l'heure du bilan ». Trop captivée par... Lire la suite

L'aventure continue... Zou ! 4H30 du matin, le réveil sonne ! Eh non, le soleil n'est pas tout a fait levé... 5h... Non plus ! « Marylou Marylou ! Regarde ! » Ah oui, en fait le soleil est levé ! Et c'est beau ! Il doit être autour de 5h30 ! Je passe ma tête à l'extérieur... Lire la suite

Nous sommes visibles depuis l'espace ! Le réveil sonne. Une fois. Deux fois. Ah voilà, cette fois c'est la bonne ! En effet, nous avons un réveil très tôt pour voir le lever du soleil. Je sors de la tente et ai la chance d'assister à un spectacle extraordinaire où un soleil rougeoyant beigne... Lire la suite

Description de votre image

Billets

Comment obtenir les précieux sésames permettant effectivement de prendre ce mythique train ?

Ce n’est pas aussi compliqué que ça en a l’air.

Trois types de classes existent dans le transsibérien (excepté dans le Transmongolien en Chine ou seules 2 classes subsistent) :

- la 1ère classe : au double du prix d’une 2nde classe, elle vous permet d’avoir le confort d’un compartiment pour 2 personnes avec douche.

- la 2nde classe ou kupe : 40% plus chère que la 3e classe, il s’agit de compartiments pour 4 personnes non dotés de douches et qui sont souvent majoritairement occupés par des touristes comme la première classe.

- la 3e classe ou platskartny : définitivement la moins chère, c’est tout simplement des couchettes dans un wagon où vous serez immergés avec les familles russe en toute sécurité.

Tout d’abord, il est nécessaire de savoir que les billets de train ne sont délivrés que 45 jours avant la date. Ainsi, vous ne pourrez réserver vos billets plus de 45 jours avant le départ.

Ensuite, une fois les billets disponibles, sachez que les agences et sites internet se ruent dessus pour justement vous les proposer. Seulement, il ne font évidemment pas ça gratuitement. C’est pourquoi si vous désirez acheter vos billets de France, il vous sera nécessaire de passer par ces intermédiaires qui vous les factureront au moins 30% plus cher en ce qui concerne les agences. Oui, c’est beaucoup.  Après de nombreux comparatifs sur le Net, on vous conseille donc de passer par des sites internet qui ont le mérite de prendre de bien plus faibles commissions. Le plus économique serait le site Realrussia qui ne prend que 20% de commissions et permet de récupérer les billets dans n’importe qu’elle ville du Transsibérien, ou en France à vos frais.

20% de frais supplémentaires c’est toujours trop ? Alors faites comme nous, réservez sur place !

Evidemment, une telle démarche paraît bien plus aventureuse car il faut faire face à des interlocuteurs étrangers et éventuellement prendre le risque qu’il n’y ait plus de place, mais ça a le mérite d’enlever tous frais supplémentaires. Pour réussir une telle entreprise, il faut vous rendre dans n’importe quelle gare d’une ville de Russie auprès des guichets pour internationaux. La logique voudrait que les guichetières parlent anglais, mais ce n’est quasiment jamais le cas donc soit vous écrivez sur un papier vos dates, heures, villes et classes qui vous intéressent (les villes et classes étant écrites de préférence en cyrillique), soit vous vous faites accompagner d’un russe parlant anglais qui saura négocier la chose pour vous.  Normalement, tout devrait bien se passer… mais munissez vous de suffisamment de quantité de roubles, car les russes se méfient des cartes bancaires et celles-ci ne sont d’ailleurs que rarement acceptées. 

La meilleure période pour acheter les billets sur place est certes celle des grands froids (Nouvel An excepté)  car l’absence d’affluence touristique vous assure quasiment d’avoir une place dans les trains et classes souhaités. Pourtant, même en été, il est très bien possible de réussir à obtenir un train à la date souhaitée et la classe souhaitée si vous arrivez en Russie sufisamment tôt avant votre départ. Pour notre part, on a pris les billets 4 jours avant en ayant juste à enlever un arrêt prévu qui nous aurait forcé à prendre une classe différente (mais on avait bien de la place pour les dates prévues !). En résumé, l’été c’est plus aléatoire, mais ce n’est pas impossible, surtout si vous pouvez être flexibles sur une classe ou sur une date (à 1 jour près).  D’ailleurs, les prix du transsibérien varient sensiblement en fonction de l’affluence touristique. Très peu chers si vous prenez la 3e classe, ils varient de 12 à 16% pour le même trajet selon que ce soit les vacances (Nouvel An, Pâques, Juillet-Août) ou non.  A noter par ailleurs que le nombre d’arrêts que vous avez prévus (et donc qui vous obligent à reprendre un autre train derrière) vous font augmenter la facture. Ainsi, une même distance pourra être de 1.5 à 2 fois plus cher en fonction que vous vous arrêtiez beaucoup ou non.

Voilà, toutes les cartes sont entre vos mains ! N’hésitez cependant pas à poser des questions si un point ne paraît pas clair ou que vous souhaitez davantage de détails.

Commentaires (3)

Bonjour à vous 2. Mes meilleurs vœux pour cette année 2012 avec plein de nouveaux projets tout aussi passionnant que celui que vous nous faites partager!
Nous sommes un jeune couple et projetons pour l’été 2012 de réaliser un périple similaire au votre de Moscou à Pékin. Nous débutons à peine nos préparatifs mais butons sur la meilleure façon d’obtenir nos billets de trains. Les informations que l’on a jusqu’à présent trouvées sur internet et dans les guides sont en effet peu claires. En résumé, une question : pourriez-vous nous détailler la façon dont vous avez procédé?
Merci par avance. A bientôt, Thomas.

Bonjour Thomas.
Je te souhaite une très bonne année également !
Je vais essayer d’expliquer la chose de façon claire et rapide (car Yann complétera la rubrique sous peu avec plus de détails).
Nous avons toujours acheté nos billets de train de ville en ville, au fur et à mesure de notre voyage et n’avons jamais eu de gros problèmes avec ça. En Russie nous avons même réussi à nous faire comprendre alors que la guichetière ne parlait ni anglais, ni français et que nous ne parlions pas un mot de russe, pareil en Mongolie ! Je vous conseille tout de même d’écrire à l’avance sur un bout de papier vos trajets-horaires-place dans le train (première, deuxième ou troisième classe) en cyrillique (le « lonely planet » propose un lexique en cyrillique), c’est plus rapide et plus compréhensible pour la personne que vous aurez en face de vous. (Et rassurant pour vous!)
Cependant, il est toujours préférable d’aller acheter vos billets avec quelqu’un qui parle la langue du pays. Cela nous a bien aidé à Saint-Pétersbourg par exemple car le train que nous voulions prendre était déjà complet.
A ce propos, si vous voulez avoir de la place, réserver bien deux ou trois jours à l’avance ! En période estivale les trains sont vite complet !
Vous pouvez aussi réserver par internet, mais c’est plus cher.
J’espère avoir répondu à votre question. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à nous recontacter ou à jeter un coup d’œil de temps en temps dans cette rubrique que Yann ne va pas tarder à compléter.
Sur ce, je vous souhaite à tous les deux un merveilleux voyage !
A bientôt !

Merci pour les infos. Bonne continuation. Thomas.

Ecrire un commentaire