Derniers Articles

Sur la route du Trassibérien en vidéo Près de quatre ans se sont écoulés depuis ce voyage. Hallucinant. Depuis tout ce temps, avec Marylou, on peut apprécier de visionner notre périple à l'aide d'une compilation d'une heure et demi des séquences que j'avais filmé. Je suis heureux aujourd'hui... Lire la suite

Ce n'est qu'un au revoir... On se réveille tôt. On s'habille rapidement. On prend un dernier petit déjeuner au Starbucks. On marche durant 20 minutes jusqu'à la la navette aéroport faute de taxis assaillis en ce Lundi matin. On arrive à l'aéroport. On monte dans l'avion. Pékin... Lire la suite

L'heure du bilan... Notre dernier jour, le retour en France... Que c'est étrange de se dire que l'aventure se fini maintenant. Durant nos heures de voyages entre Pékin et Moscou, personnellement, ce n'est pas encore pour moi « l'heure du bilan ». Trop captivée par... Lire la suite

L'aventure continue... Zou ! 4H30 du matin, le réveil sonne ! Eh non, le soleil n'est pas tout a fait levé... 5h... Non plus ! « Marylou Marylou ! Regarde ! » Ah oui, en fait le soleil est levé ! Et c'est beau ! Il doit être autour de 5h30 ! Je passe ma tête à l'extérieur... Lire la suite

Nous sommes visibles depuis l'espace ! Le réveil sonne. Une fois. Deux fois. Ah voilà, cette fois c'est la bonne ! En effet, nous avons un réveil très tôt pour voir le lever du soleil. Je sors de la tente et ai la chance d'assister à un spectacle extraordinaire où un soleil rougeoyant beigne... Lire la suite

Description de votre image

Au milieu de bouddhas, de soie et d’arbres.

Categorie : Pékin

Et c’est reparti pour une nouvelle journée à Pékin !

Nous allons tout d’abord au Temple des Lamas. Une fois nos entrées payées nous marchons dans le Temple où une longue allée sous des arbres nous conduit à la porte d’entrée principale. Devant nous, un feu, où plusieurs personnes prient en brûlant de grandes tiges d’encens. A l’entrée de chaque pièce, nous retrouvons ce genre de feu, moins imposants, mais où il y a toujours une mini-file d’attente pour brûler son encens. A l’intérieur de chaque pièce, comme l’indique le panneau à l’entrée, il est interdit de brûler de l’encens, de nombreuses tiges sont donc déposées devant chaque bouddha et récupérées ensuite par les moines qui, eux, ont le droit les de brûler, une par une. Je n’ai pas compter le nombre de pièce de ce genre, mais il y en avait un grand nombre, certaines semblant plus importantes que d’autres aux yeux des croyants. Peut-être est-ce du au rôle que jouent les bouddhas qui s’y trouve.

La visite finie, nous nous dirigeons vers le Marché de la Soie. Oui, ils y vendent de la soie, mais pas que ! Sur quatre étages nous pouvons trouver, de la contre-façon, des babioles touristiques, du thé, des habits traditionnels chinois, des jeux vidéos, et évidemment… de la soie ! Yann se fait apparemment une joie de négocier… Tandis que moi je me sens tellement mal devant cette première femme qui feint de pleurer quand on lui annonce le prix pour lequel nous voulons lui acheter deux de ses produits. C’est en fait un coup à prendre, et les autres négociations ne m’affecteront plus autant ! Marchander est la loi du marché de la soie, il faut bien savoir ce que l’on veut !

Deux petits heures plus tard, nos ventres réclament un peu d’attention. Nous voulions à la base manger dans un restau chinois, mais ne trouvant rien dans le coin, nous nous sommes rabattu sur le Mcdo (sans aucun regret!). Sur notre chemin, nous nous faisons accoster par des hommes qui veulent nous vendre des paires de chaussettes… Dans le Mcdo, une femme vient nous voir pour la même raison, et nous propose aussi des montrent ! Nous perdons un peu patience ! Même en mangeant nous sommes dérangé par des attrapes touristes.

Bref ! Le ventre bien rempli nous allons donc au temple du Ciel. Ayant les pieds et l’esprit fatigués, je décide de rester dans le parc pour me poser un peu et pour profiter de l’ambiance sociale qu’il y règne. Yann et moi nous donnons rendez-vous prêt de l’entrée Ouest du parc, conseillée par Aaron, l’ami américain d’Olivier, où il y a des musiciens et une bonne ambiance apparemment. Je prends la carte avec moi et Yann par visiter le temple !

Je perds une première fois, pensant que je me dirigeais vers l’ouest… j’allais en fait vers le Nord du parc. Retour au point de départ et maintenant, inutile de faire un tour du parc, je vais directement au point de rencontre. Après quelques pas au milieu des arbres, je passe une première porte, puis une grande allée mène à une autre porte qui semble être la sortie. Je ne sors pas du parc et attendrai donc Yann sur ces bancs là-bas à côtés des joueurs de tennis sur des terrains tracés sur le goudrons et avec en guise de filet une corde entre deux arbres.

Mais suis-je vraiment au bon endroit ? Je doute ! Je me redirige vers la sortie, regarde mon plan… Peut-être que Yann est déjà dehors à m’attendre… Il semble y avoir un mini parc à côté ça doit être ça. Après une grosse hésitation, je sors du parc et me retrouve en fait face à une grande avenue et un vrai mini parc où ni musiciens ni personnes s’y trouvent. Un monsieur en tricyle, voyant ma mine de voyageuse perdue veut me faire monter sur son vélo… Il insiste puis me laisse tranquille en voyant ma mine de voyageuse perdue mais sûre de ne pas vouloir monter sur son vélo. La carte m’indique alors que je suis sortie du parc ! Il fallait vraiment que je sorte pour m’en rende compte ?! Heureusement, j’ai l’argent sur moi, je peux me payer une nouvelle entrée dans le parc. Et là, Ô miracle, un grand avec un T-shirt rouge au fond ! Yahou c’est Yayann ! Enfin !! Le voyant changer de direction je lui cours après ! Ca serait balo de se perdre à si peu de mètres l’un de l’autre ! Il me raconte alors qu’il s’est perdu lui aussi… J’espère qu’il vous racontera son périple dans son article également ! Le vrai problème de l’histoire c’est que le portable de Yann ne fonctionnait plus depuis la Mongolie (forfait bloqué, donc apparemment pas international!), donc impossibilité de se joindre ! C’était donc un sacré coup de chance de se retrouver au même endroit au même moment ! Enfin bref ! Nous eûmes connu pire !

La journée se finit sur cette note positive et nous rentrons chez Olivier, claqués. Nous nous couchons tôt après avoir préparer nos sacs pour la grande muraille de Chine vers laquelle nous nous dirigerons demain…

Maïwylou

Ecrire un commentaire